jeudi 5 octobre 2017

Konya mo Nemurenai (T1 T2 & T3)

Auteur : Kotetsuko Yamamoto
Genre : Yaoi (Boy Love)
Parution : 2012-2014
Nombres de Tomes : 3


Résumé :

Higuchi Rikiya, un jeune étudiant de 18 ans, décide de s'inscrire sur un site de rencontre gay bien qu'il soit très timide. Il est bien décidé à changer. Mais est-ce que tout va se passer comme prévu ?



Mon opinion Tome 1 :

Wouah, une vrai claque ce BL ! Un beau coup de cœur avec une note de dix-sept.

-À la lecture du résumé je m'attendais pas du tout à tomber sur ce style d'histoire, j'en suis agréablement surprise.

-Le scénario change clairement de ce que les fans de Yaoi lisent d'habitude, ça fait plaisir. L'auteure n'a pas manquer de créativité autant pour la trame que pour les personnages.

-Ce Yaoi est vraiment très centré sur l'humour également, l'auteure m'a fait éclater de rire bien plus d'une fois.


Extraits et citations :

« Peu importe si tu flippes et que tu foires tout. Il y auras toujours une prochaine fois. »




Mon opinion Tome 2 :

J'aime toujours autant, donc même note : dix-sept !

-L'histoire évolue, en plus d'être drôle et surprenante elle devient également mignonne. Ce tome ci est plus centré sur le thème principal de ce manga : le Yaoi.

-L'auteur ne manque toujours pas de créativité et de nombreux bouleversements sont encore présent dans ce second tome, Konya mo Nemurenai est très addictif.

-Cependant, j'ai trouvé que le suspense est un peu moins présent que pour le premier tome, je n'ai pas étais surprise dans ma lecture cette fois.




Mon opinion Tome 3 :

Et cette trilogie ce termine une fois de plus avec une note de dix-sept.


-On garde les mêmes bases pour ce dernier tome : Humour, originalité, romance, amitié … La relation Yaoi évolue pour notre plus grand plaisir même si tout est censuré ici.

-La fin ce termine comme le lecteur si attend, bon la encore, le suspense n'a pas était présent dans ce tome.

-La trilogie ne c'est pas essouffler, l'auteur avait toujours autant de choses à raconter.


Extraits et citations :

« Idiot. Ne me dis pas que tu ne reconnais pas celui que tu aimes... ? »





Points faibles Konya mo Nemurenai :

-Le manque de suspense à partir du tome deux
-Qu'un animé n'est pas encore était créer !


Points forts de Konya mo Nemurenai :

-Les dessins sont agréables à regarder
-La trilogie ne s'essouffle pas et ne manque pas de bouleversements !
-Les tomes sont bien au dessus du résumé écrit en quatrième de couverture
-L'auteur ne manque pas de créativité et d'originalité
-Une suite existe : elle se nome Kimi to Kore Kara


Cible :

Comme toujours, les fans de Yaoi ! Celui-ci peut-être aussi bien lut par des filles que par des garçons, il est loin d'être « fleurs bleues » comme la plus part.
Je trouve très dommage qu'il ne soit pas plus connu que ça cependant. J'aimerais beaucoup que ce manga sorte en animé, cela lui permettrait sûrement d'avoir un plus large public !

mercredi 4 octobre 2017

Brothers (T1 & T2)




Auteur : Kotetsuko Yamamoto
Genre : Yaoi (Boy Love)
Parution : 2001
Nombres de Tomes : 2


Résumé du premier tome :

Chris Watanabe est un professeur de lycée de vingt-quatre ans, il se fait souvent taquiner par ses élèves à cause de son physique : En effet, notre personnage principal ne fait pas son âge et beaucoup s'en amuse. Mais, ceci est le dernier de ses problème, il vient d'apprendre que son père va se remarier et qu'il aura alors un nouveau demi-frère. Comment va ce dérouler la vie à quatre eux qui ont l'habitude de ne vivre qu'à deux ?




Mon opinion Tome 1 :

Une note de seize pour cette belle découverte, pas loin d'être un coup de cœur !

-Le résumé que j'ai pu faire de Brothers est à milles lieux de ce que contient vraiment ce Yaoi, et c'est tant mieux car, vous allez être tellement surpris.

-L'histoire avance doucement, rien n'est précipité contrairement aux Yaoi que j'ai pu lire précédemment et vraiment, j'apprécie bien plus !

-Les bouleversements ne manque pas, ils ne sont pas forcement très créatifs mais, ils ont le mérites d'êtres présents et de créer une certaine addiction aux pages qui défiles !

-Ce n'est pas un coup de cœur car, le scénario n'a rien d'original en soit, tous cela je l'ai déjà vu dans d'autres manga similaires malheureusement.

Extraits et citations :

« Mon père me disais que si je pleurais, elle (sa mère) et mon frère ne pourraient pas aller au paradis, que si je restais triste, dieu serait fâché et prendrait une autre personne que j'aime. »

« Tu m'as dis de pleurer quand je serais triste. Mais, je ne pense pas qu'il y aura de nombreuses fois où j'aurais envie de pleurer quand tu es là. »

« Homme ou femme « l'amour » est un sentiment pur... »



Mon opinion Tome 2 :

Même note que pour le premier tome, Seize !

-L'histoire avance et on à le sourire aux lèvres quand celle-ci ce termine. Voir les relations et les personnages évoluer de façon normal donc, pas précipité, change de d'habitude !

-Le scénario reste dans le « déjà vue » mais, comme pour le tome précédent, Brothers ne manque vraiment pas de bouleversements.

-L'auteur nous ouvre les yeux sur le fait que notre société, pas seulement qu'au Japon d'ailleurs, à trop l'habitude de mettre des « étiquettes » partout et sur tout.

-Le petit épilogue à la fin était vraiment à sa place, si l'auteur ne l'avait pas fait je pense qu'il aurait manqué quelque chose.


Extraits et citations :

« Je ne vois rien de mauvais dans ce que je ressens. Je t'aime. Je pensais que tu savais mais, je ne te l'ai jamais vraiment dit. »

« Je ne te laisserais pas partir.
-Ouais. Je ne veux pas que tu le fasses. »





Résumé de cette Diptyque :



Points faibles de Brothers :

-Scénario pas franchement original
-Personnages également banals


Points forts de Brothers :


-Une trame qui n'est pas précipité et qui ne traîne pas pour autant.
-Un Yaoi très mignon et drôle en plus de cela qui rend le tout addictif.
-L'auteur casse les codes de ses « étiquettes » que la société nous impose.


Cible :


Les fans de Yaoi qui comme moi, sont lassés de ces histoires trop rapides. Ici l'auteur prend vraiment son temps pour nous écrire une jolie relation. Les scènes érotiques sont censurés. C'est une très bonne série pour rentrer dans le monde « Yaoi », l'histoire est intéressante et soft. 

dimanche 1 octobre 2017

Croquis


Genre : Yaoi (Boy Love)
Parution : 2004
Nombres de tome : 1 (One-shot)


Résumé :

Nagi n'a jusqu'à présent jamais eu de chance dans sa vie sentimental et n'as connu que des amours à sens unique. Mais, alors qu'il travail de jours comme modèle dans une école d'art, il surprend plusieurs fois les regards incisant d'un des élèves, l'amenant à se poser beaucoup de questions. De plus, le jeune homme travail dans un bar Gay la nuit afin de se payer l'opération de ses rêves. Tant de secret qu'il à bien du mal à gérer.




Mon opinion :

Une note de treize pour ce Yaoi, une bonne intrigue mais, trop vite bâclé malheureusement.

-L'intrigue à le mérite d'être original, un BL dans le milieu de l'art et des modèles artistiques ne sont pas fréquent.

-De plus, on ne parle pas seulement d'homosexualité mais aussi de transidentité, sujet pas toujours facile à aborder non plus. Tout ceci est fait dans la simplicité et l'humour mais, l'auteure n'oublie pas de nous faire comprendre quel genre de questions on est amené à ce poser dans cette position ci.

-Seulement l'histoire manque de détails et de travail, elle reste plate et Hinako Takanaga fait comme tous les auteurs de Yaoi, vas directement à l'étape sexuel entre les deux personnages (tout est censuré) ce qui est dommage car elle ne prend pas le temps de vraiment préparer cette étape au final. Surtout qu'il y avait d'autre moments plus intéressants à raconter...



Points faibles de Croquis :

-Les dessins ne font pas du tout « moderne »
-L'histoire manque de profondeur et semble brouillon parfois
-L'auteure survol des passages importants de son BL afin de très vite se diriger sur l'étape érotique de son Yaoi


Points forts de Croquis :

-L'intrigue original
-Les sujets délicats traités avec simplicités et humours.


Extraits et citations :

« J'ai toujours désiré être une fille. Si ça avait était le cas, j'aurais pu naturellement aimer un homme. Je les enviais vraiment. »




Cible :


Les fans de Yaoi et ceux qui veulent « tester » ce genre, celui-ci est très soft. 



Fiche Livraddict

Fiche BookNode

mercredi 27 septembre 2017

L'araignée vorace en haut des marches


Auteur : Pariko London
Genre : Yaoi (BL)
Parution : 2015
Nombres de pages :176


Résumé :

Ce Yaoi est un recueil de trois histoire :

L'araignée vorace en haut des marches : Takao est un étudiant qui est entretenu par un ancien sex-friend de sa mère, en échange de quoi celui-ci doit s'occuper de lui. Il lui fait donc sa lessive, ses courses et aussi, lui prépare ses repas. Leur relation est complexe et Takao ne sait pas très bien où est la limite de son « travail ».

Tentative d'approche : Hayami est un docteur dans un petit village qui va bientôt succéder à un de ses professeurs, dans son cabinet. Par une soirée de tempête, un jeune homme en plutôt mauvais état se présente à son travail, cet étranger est vite considéré par les enfants d'extraterrestre et plus Hayami apprend à le connaître, plus il ce pose la question.

Réveille-moi d'un baiser froid : On se retrouve dans un milieu hospitalier, Iwasa est un docteur qui aime « flirter » avec tout le monde, ce qui trouble particulièrement l'interne Takagi. Alors que ces deux la se lance dans un jeu du faux couple, ils se laissent finalement tout les deux prendre à celui-ci.

Mon opinion :

Concrètement, je suis déçus, j'attribue une note de quatorze pour ce Boy Love.

-En vue du titre je m'attendais à un truc « énorme » dans le sens où il y aurait une attraction pesante entre les deux personnages, presque un danger. Bref rien de tout ça.

-La première histoire m'as fait penser à 10 Count, car l'un des personnage principale atteint d'une phobie un peu psychique ici, celle de la nourriture et le second personnages principale va l'aider/ le soulager.


-De plus le résumé ne prévient que d'une seule histoire, oublie de préciser qu'il y a deux histoires différentes derrière.

-D’ailleurs, l'auteur aurait peut-être dû ce consacrer à une seule et unique histoire, peu importe laquelle car elles avaient toutes les trois assez de « fond » pour être travaillées et approfondis bien plus que cela. C'est le tord de beaucoup de Yaoi malheureusement.

-L'auteur fait une petite « dédicace » à la France dans sa deuxième histoire, j'ai trouvée ça sympa. C'est vrai que notre langue est souvent entourée de mystère et presque idolâtrée par les autres pays, surtout asiatiques.


Points faibles de L'araignée vorace en haut des marches :

-Le titre qui ne représente pas le Yaoi.
-Le résumé qui oublie de précisé que c'est un recueil d'histoires.
-Le fait que ce soit justement un recueil d'histoires !



Points forts de L'araignée vorace en haut des marches :

-Les dessins, moderne et agréable à regarder
-Les histoires qui avaient tout de même du potentiels même si elles ont étaient survolées.



Extrait et citation :

« -Mais Chitose-kun, tu es encore jeune... Le reste de ta vie va te sembler incroyablement long si tu le passent tout seul.
-Surement, oui. Dans ce cas je vais chercher quelqu'un d'aussi malheureux que moi. Pas une personne qui pourra me donner du bonheur... Mais une personne qui voudra bien m'accompagner en enfer. »




Cible :


Les fans de Yaoi, comme d'habitude mais, aussi ceux qui veulent découvrir ce genre car celui-ci est plutôt soft. Les lecteurs qui veulent des histoires rapides et différentes. 


dimanche 17 septembre 2017

Un secret



Auteur : Philippe Grimbert
Genre : Autobiographie
Parution : 2004
Nombres de pages : 185


Résumé :

Nous plongeons dans l'enfance de l'auteur de ce livre, Philippe Grimbert. Il nous raconte son enfance avec des yeux innocents et enclin à la curiosité. Il nous avoue aimer s’inventer un frère, plus aîné et plus costaud avec lequel il ce bagarre tous les soirs. L'auteur ne ce savait pas si proche de la réalité mais, lorsque que le secret éclate, tout s'emboîte.


Mon opinion :


Une note de quatorze pour ce livre, pas parce qu'il est mauvais loin de là mais, seulement par avis purement personnel, j'aime très peu les autobiographie ainsi que les univers tournants autours de la guerre.


-Un secret à donc pour univers la deuxième guerre mondial, ainsi qu'aux temps de l'Holocauste, des sujets assez tristes donc, mais, le point de vue de l'enfant, rend les choses un peu moins sombres quels ne devraient êtres.

-Cette autobiographie est très bien construite : d’abord l'auteur nous parle de son enfance tel qu'il la vécu, avec ses questions, son imagination, ses craintes et ses défauts. Puis, les révélations tombes et nous lisons son histoire d'un œil nouveau.

-Nous encaissons les informations au même moment que l'auteur, ce posant ainsi les mêmes questions que lui.

-Le titre résume à lui seul toute l'histoire : Celle-ci parle d'un secret qui prend de plus en plus d'ampleur dans la vie de chacun des personnages, que lorsqu'il éclate une toute dernière fois, cela nous soulage autant nous que l'auteur de ce livre.


Points faibles de Un secret :

-On ne peut apprendre que ce que veux bien nous confier l'auteur et à mes yeux ce récit manque de détails, presque trop rapide.
-Comme je l'ai dis plus haut, l'autobiographie et les thèmes de la guerre ne sont pas ma tasse de thé, ce livre ne m'a pas fait changer d'avis malheureusement.


Points forts de Un secret :

-Des chapitres court, ce livre se lit très rapidement.
-Le POV est pour le moins intéressant, cela apporte l'innocence et la subtilité dans une histoire où on n'en attend pas.
-La structure du livre.


Adaptation :

Un film de Claude Miller voit le jour en 2007 avec notamment comme acteur principal Patrick Bruel. Ā quelques détails prés, celui-ci suit très bien la trame imposé par le livre. Cependant, personnellement j'ai préféré le livre au film car il m'avait plus touché. De plus, les retours en arrières (Fash-Back) sont bien plus présents dans l'adaptation.



Extraits et citations :

« Les soucies qu'elle à connus à Lyon, l'angoisse éprouvée chaque jour à l'ouverture du courrier ont laissé leur trace sur son visage. »

« Je savais désormais ce que recherchaient les yeux de mon pères lorsqu'ils fixaient l'horizon, je comprenais ce qui rendait ma mère muette. »




Cible :

Peut très bien être destiné dés la fin du collège, c'est une belle autobiographie, les mots sont simple et le point de vue narratif rend les événements moins tragiques, moins pesant qu'ils devraient êtres.


Ce livre n'est toute fois pas très joyeux, il tourne autour de secrets, de guerre et de morts donc on évite lors de petite déprime.

Konya mo Nemurenai (T1 T2 & T3)

Auteur : Kotetsuko Yamamoto Genre : Yaoi (Boy Love) Parution : 2012-2014 Nombres de Tomes : 3 Résumé : Higuchi Rikiya,...